Château de Pontveix et Voie Romaine

A mi-chemin entre Nantes et Rennes, au nord de la forêt du Gâvre se situe la petite commune de Conquereuil d’environ 1100 habitants.

Sur son territoire, en empruntant la route Conquereuil > Marsac sur Don, vous découvrirez, sur votre droite, le domaine de Pontveix. Il s’agit, là, d’un lieu de fréquentation très ancien puisque, dès le moyen âge, la Seigneurie de Pontveix et son château (construit en bois) deviennent une étape d’accueil pour les cavaliers qui chevauchaient pour relier les deux villes de Nantes et Rennes, en suivant l’ancienne voie romaine. Celle-ci date du 1er siècle avant Jésus Christ. C’est également à cet endroit que la voie romaine passe le Don, en traversant le gué gaulois aménagé avant la conquête engagée par les troupes de Jules César.

Dès le XVème siècle, est tracée l’Avenue, aussi appelée l’allée des Chênes. Outre le château, elle dessert une hostellerie et la chapelle Sainte Marguerite, bâtie en schiste ardoisier et surmontée d’un lanternon. Ces bâtiments viennent s’ajouter au site, permettant ainsi, aux voyageurs et aux pèlerins de s’abriter, de se restaurer et de faire leurs exercices religieux. On a retrouvé, sur place, une crécelle, c’est-à-dire une petite cloche, que les lépreux agitaient pour signaler leur présence à l’officiant. Afin de diminuer les risques de contagion, les malades qui désiraient communier recevaient les hosties de l’extérieur, par une petite ouverture ménagée dans le mur, près de l’autel.

Au XVIIème siècle, des écuries sont construites pour loger les montures des occupants et visiteurs du domaine.

Au XVIIIème, un colombier, réservé au seigneur vient compléter le site. Et au XIX è, le comte Porzon de Martel, propriétaire des lieux, remplace le vieux château par un manoir moderne pour l’époque.

 Le domaine de Pontveix est connu à plus d’un titre :

On raconte qu’en 1482 un évènement important vint troubler la quiétude des lieux. Alors que le seigneur de Pontveix parcourait son domaine, on entendit le bruit d’une chasse à courre. Intrigué, le propriétaire, Maximilien de la Chênaie reconnut, au milieu des cavaliers, la duchesse Anne de Bretagne. Il s’empressa de lui présenter ses hommages et l’invita à se reposer au château après que le cerf eut été capturé. Il fut décidé que, dès le lendemain, la Duchesse et quelques invités seraient conviés à un festin pour manger l’animal.

Mais, sur ces entrefaites, on vit arriver un respectable vieillard, à barbe blanche. Dans la région, il était connu sous le nom de Solitaire des Lieux Saints. On le présenta à la Duchesse à qui il raconta la curieuse histoire de sa vie. Pécheur repenti, il était venu se réfugier dans la grotte creusée sous la chapelle des Lieux Saints. Il vivait là en compagnie d’une biche apprivoisée. Cet ermite, dont personne ne connut jamais l’identité, invita la Duchesse à venir visiter la chapelle dédiée à sa sainte patronne ainsi que la grotte qui lui servait de refuge. Elle accepta l’invitation et s’y rendit accompagnée de deux dames d’honneur et de deux gentilshommes. Le solitaire les ayant reçus, la Duchesse pria longuement, admira le point de vue et la grotte. Puis elle tira, de son aumônière, quelques louis d’or destinés à l’embellissement de la chapelle.

Au fil des siècles, l’appellation Sainte Anne des Lieux Saints se transforma en Sainte Anne de Lessaint. Depuis cette époque, ce site est devenu un lieu de pèlerinage très suivi dans la région, le dernier dimanche de juillet.

 

 

 

 

Sentier d’interprétation Site de Coisma

N’hésitez pas à venir découvrir ou redécouvrir l’espace naturel de l’étang de Coisma: lieu de nombreuses promenades et aire de pique-nique et/ou de pêche.

Parcourez le sentier et découvrez les 7 panneaux d’interprétation tout au long d’un circuit pédestre autour de l’étang de Coisma et des Landes de Conquereuil.

  • 1ère boucle: circuit autour de l’étang 1km (soit 20 min)
  • 2ème boucle: circuit complet autour des Landes et du parc éolien 6km ( soit 1h30)

Présentation

blason3-conquereuil

A mi-chemin entre Nantes et Rennes, au nord de la forêt du Gâvre, découvrez la commune de Conquereuil. Cette commune de l’Ouest de la France, située dans le département de la Loire-Atlantique, en région Pays de la Loire est placée au centre de ces grands axes Nantes-Rennes-Saint-Nazaire (58 km au nord de Nantes, 68 km au sud de Rennes et 77 km au nord-est de Saint-Nazaire) mais aussi seulement de 35 km de Chateaubriant et 20 km de Redon.

carte

Cette commune fait partie des 31 communes adhérentes de “Redon Agglomération”, bordée au sud par une rivière : « le Don ». Les communes limitrophes de Conquereuil sont Pierric, Guémené-Penfao, Marsac-sur-Don et Derval.
Cette commune d’une superficie de 32,87 km², comptant 1086 Conquereuillais, à vocation essentiellement agricole, est résolument tournée vers l’avenir grâce aux services et équipements destinés tout autant à la population résidente qu’aux citadins venus y passer le week-end.

Le milieu associatif, fort de nombreux bénévoles, propose toute l’année diverses animations à la population qui apprécie le cadre de vie et l’environnement préservé.
Découvrez notre calendrier des manifestations !
Pour cela, prenez le temps d’emprunter les sentiers de randonnées qui jalonnent ce territoire vallonné et qui vous feront découvrir ici un bois, là un étang ou un château, une rivière.

Historique de Conquereuil

Et si vous aviez l’idée de parcourir la région ligérienne (Loire-Atlantique) en direction de la campagne brétillienne (Ille et Vilaine) ? Parvenu à mi-chemin, à quelques encablures de la forêt du Gâvre, vos pas vous mèneraient sur le territoire de CONQUEREUIL.

Cette petite commune, vieille de plus d’un millénaire a été le théâtre de 2 combats sanglants entre le Comte de Rennes, Conan le Tors et le duc d’Anjou, Foulques Nerra, à la fin du Xème après Jésus Christ. Ces batailles qui avaient pour objectif, à l’époque, de réunifier le comté de Rennes et le duché de Nantes se sont déroulées sur le territoire actuel de la commune qui s’est ainsi créée.

Depuis, la commune a traversé les siècles et connu les évolutions liées au monde rural, par exemple l’arrivée du rail à la Gare de Conquereuil.

En matière de population, la commune a enregistré des variations importantes, notamment en raison des 2 conflits majeurs qu’a connus le pays au XXème siècle.

A partir de 1960, la modernisation qui existait déjà dans les grandes villes a gagné le monde rural. Conquereuil, au fil des décennies, s’est dotée d’un habitat fonctionnel en bénéficiant, elle aussi des progrès techniques. Les infrastructures routières se sont considérablement améliorées, favorisant la libre circulation des personnes et des biens. Les services proposés aux Conquereuillais sont nombreux et se complètent avec ceux organisés par la Communauté de Communes du pays de Redon à laquelle Conquereuil adhère depuis 2007. Depuis 2018, cette communauté de communes est devenue “Redon Agglomération” en raison d’une population croissante.

Pour toutes ces raisons, l’attractivité du monde rural, après avoir subi un déclin important, connait un nouvel essor, en témoignent les lotissements qui ont vu le jour, ces trente dernières années sur le territoire.

La commune compte désormais 1099 habitants.